Choisit-on le moment de sa mort ?

9 déc

La mort fait partie de la vie, elle est la dernière l’étape de croissance.

Soucieux nous sommes face à l’inconnu. Sereins vous pouvez être face à votre mort.

paysage Choisit on le moment de sa mort ?

Découvrez la réponse en 8 grands principes :

1. l’âme est immortelle

Votre corps vit et meurt un jour, mais votre essence même est immortelle et présente en tout lieu, et en tout espace.

2. la vie sur terre est une expérience unique

C’est une expérience unique qui vous ravit et vous fait grandir. Elle est par sa matérialisation une expérience enrichissante et extraordinaire pour votre âme. Elle permet de définir qui vous êtes, par vos actions, vos paroles et vos pensées.

Par la contradiction des éléments, elle vous permet de vous positionner en tant qu’être unique et universel au cœur de votre création divine. Remercier cette extrême chance que vous avez d’être ici dans l’aire de jeu de la création.

3. Vous avez les toutes clés en main pour cocréer votre vie

Vous avez oublié d’où vous venez, afin que votre expérience en soit plus honorable et plus magique. Vous avez tous les outils de création (pensées, paroles, actions) pour co-créer et choisir votre vie.

4. Imaginez un lieu où vous vivez en paix avec les personnes qui vous sont chères.

Vous êtes connecté à 100% à votre âme, votre énergie divine et les autres âmes de l’univers. Vous êtes chez vous, accueillis par l’amour, l’empathie et le partage de vos expériences.

La mort vous fait-elle peur ? Non, car elle fait partie de votre passage su terre, et derrière le voile de l’oubli vous êtes de retour chez vous, au royaume des êtres de lumière.

5. Soyez rassuré, vous êtes guidé

Des êtres de lumière ou des guides vous accompagnent et vous aident à traverser les sphères, les couches afin que vous puissiez rayonner et apprendre par votre expérience sur terre.

6. le choix du moment de votre mort est connu par votre âme

Connu également par les âmes qui vous entourent et le grand tout, dans un dessein plus grand que votre propre personne. Vous acceptez inconsciemment ce choix. Etant un être dissocié de sa vraie nature, vous n’êtes pas impliqué dans le processus de décision consciemment. Votre esprit ne peut s’incliner que devant ce choix.

7. Aimez cette vie, et inclinez-vous devant votre mort

En vous inclinant devant votre mort, qui se trouve en face de vous, vous lui donnez le respect et ainsi vous devenez plus léger face à la vie.

En fumant, en mangeant une nourriture non équilibrée pour votre corps, vous donnez à la mort l’impression de ne pas vouloir vivre sur cette terre. Remerciez la vie  que vos parents vous ont transmise et réjouissez-vous des cadeaux futurs que vous recevrez dans votre vie.

8. Listez vos rêves

Inclinez-vous devant et voyez comme elle vous regarde avec bienveillance. Listez ensuite les  actions que vous avez envie d’accomplir avant votre mort et avancer sur ces projets. Ils vous donneront ainsi l’envie de vivre votre vie avec joie, légèreté et accomplissement.

Sachez que vous pouvez être heureux dans votre vie !

Et vous, que croyez-vous ?

21 Responses to “Choisit-on le moment de sa mort ?”

  1. joyce 31 juillet 2015 à 19 h 32 min #

    bonjour
    j’ai fait partie pendant 9 ans d’une association en soin palliatifs donc j’ai côtoyée la mort régulierement et j’ai vécu de grand moment de bonheur avec ceux qui partaient .
    Tres souvent les gens ressentent la fin et si « on  » reste dans la vérité ils sont capables d’accepter « leur mort » . Leur préocupation reelle est :
    – ont-ils laissés une belle trace de leur passage?
    si par des mots simples vous les laissez revisiter leur vie et que vous leurs montrez que leur quotidien était trés riche , ils peuvent partir heureux! c’est aussi simple que cela
    je suis trés à l’aise avec la mort car quand mon père est parti, dans mes rèves il est revenu trés souvent m’expliquer qu’il était trés heureux entouré de lumière , que je n’avais pas besoin d’avoir de chagrin etc ..; et il m’a beaucoup plus aidé par la suite que quand il était sur terre !

    • Sarah 15 août 2015 à 10 h 03 min #

      Joyce, laisse partir ton père dans la lumière avec amour et accepte de vivre sans lui. Ta mort te regarde en permanence. Accepte-la avec l’humilité qui convient.

  2. peillard 30 mai 2014 à 8 h 47 min #

    oui là nous touchons un sujet sensible. Je pense qu’il n’y a pas vraiment de déterminisme concernant la mort. Je ne pense en aucune façon que la mort soit programmée. En revanche, si nous ne prenons pas soin de notre véhicule terrestre, il est certain que nous pouvons raccourcir notre séjour ici bas, ou le rallonger si nous prenons soin de nous. Il est vrai que la lassitude de la vie peut influer sur notre santé et provoquer des maladies lourdes qui peuvent amener à la dissolution du corps physique.
    hippolite

    • Sarah 5 juin 2014 à 9 h 48 min #

      Hippolite, aurais-tu un vécu personnel qui te fasses penser ce que tu écris ?

  3. Mélissinde 23 mars 2012 à 22 h 19 min #

    Je pense aussi que c’est l’âme qui choisit sa mort. J’ai connu plusieurs personnes qui sont partis alors qu’elles étaient bien. Et partir quant on est bien, cela veut surement dire que l’on est prêt à passer à autre chose.
    En tout cas, j’espère que ce n’est pas mon cas pour le moment, j’ai tellement de choses à faire sur cette terre et tellement de rêves.

    • grandtout 24 mars 2012 à 8 h 09 min #

      Mélinssinde, attention à « j’ai tellement de choses à faire ». Prend le temps de vivre et dis-toi « je peux m’arrêter et être en vie »
      http://constellation-familiale.eu/etre-ou-ne-pas-etre-mourir-dormir/

    • Sarah 25 mars 2012 à 9 h 38 min #

      Imagine ta mort devant toi et baisse légèrement la tête pour l’honorer, dis « quand le moment sera venu, je serais prête. D’ici là, regarde-moi avec bienveillance ». Imagine la mort te dire : je te regarde avec bienveillance. Puis note tes rêves que tu souhaites réaliser avant de mourir.
      Mourir est une création unique et véritable, comme la naissance. Tu apprendras à ne plus craindre la mort avec le temps. Tu te réjouiras même un jour du départ de tes proches car tu sauras que leurs âmes ont retrouvé leur liberté et retournent chez eux, un endroit empli de lumière et d’amour.

  4. séverine 17 mars 2012 à 14 h 27 min #

    Je suis prête à quitter cette vie mais je suis un peu triste de ne pas avoir réalisé mes reves, j’aurais préféré une autre vie.

    • Sarah 18 mars 2012 à 21 h 42 min #

      Il existe plusieurs formes de conscience Séverine. Le choix de ton âme aujourd’hui est de rester sur cette terre et d’expérimenter qui tu es à travers tes expériences. Ton conscient n’a pas les mêmes envies et désirs que ton inconscient et ton âme. Si tu souhaites changer de vie dès maintenant et réaliser tes rêves d’avant : arrête-toi et entre dans le vide. Endroit où ton conscient, ton inconscient et ton âme se réunissent et s’harmonisent. Tu es et tu vis aujourd’hui la vie que ton inconscient et ton âme souhaitent, même si ton conscient préférerait être ailleurs. Incline légèrement la tête et imagine ton âme devant toi. Incline toi légèrement devant ce qu’elle a à t’offrir. Vois la beauté des cadeaux qu’elle t’amène. Prends conscience de ton pouvoir divin en acceptant ta vie aujourd’hui et en gardant confiance en ton chemin et aux merveilles qui le parsèment.

  5. Lénah 8 mars 2012 à 7 h 23 min #

    Je voulais rajouter que ce n’est pas seulement que je « pense » que c’est vrai, mais que je ressens que c’est juste. Chaque âme choisi le moment où elle veut partir.
    Une fois, alors que j’étais dans un état très particulier, connectée à mon âme, mes enfants qui étaient alors très jeunes sont passés en jouant devant moi, et je les ai vus comme deux âmes. Et non pas MES enfants. Cette certitude s’est alors imposée à moi : « Ils sont là parce que nous avons un travail à faire ensemble. »
    A l’époque, je n’en avait pas saisi toute la profondeur. Mais à présent je sais qu’on est toujours en train de co-créer avec toutes les âmes qu’on rencontre. Qu’elles soient humaines ou animales, voire végétales et minérales.

  6. Lénah 8 mars 2012 à 6 h 15 min #

    C’est extrêmement apaisant pour moi de croire que chaque âme choisi le moment de sa mort. Je le crois sur parole, par confiance, parce que des personnes en qui j’ai confiance le disent, et aussi parce que ses fruits sont apaisants.

    Cela me semble aussi logique, si l’âme est libre, c’est elle qui choisit. Je crois aussi que ce n’est jamais par hasard que l’âme de quelqu’on qu’on aime c’est incarnée dans une personne qui vas mourrir avant nous. Cette expérience de deuil est un accord entre nos deux âmes, pour que chacune nous faisions l’expérience que nous désirions faire. C’est l’inconscience de cela qui nous fait souffrir uniquement. Et le manque aussi de la présence de la personne aimée.

    Car ce qu’on entend souvent, lorsque quelqu’un meurt c’est « c’est injuste! » « quel dommage! » « quel gâchis! » « si jeune! » « quel drame! ». C’est un drame pour l’être humain inconscient, mais pour l’âme, ça doit être merveilleux ce moment où elle quitte cette enveloppe limitée.

    En tout cas, j’ai une confiance absolue dans la sagesse de l’âme pour son choix du moment du départ.

    j’aimerai pouvoir le dire à ceux qui sont en deuil et qui souffrent, mais peu sont prêts à l’entendre.

    C’est une expérience merveilleuse que de vivre en conscience de notre âme. Une expérience nouvelle pour moi, mais si transformatrice.

    merci Sarah de nous le rappeler

    • Sarah 8 mars 2012 à 16 h 43 min #

      Dans conversations avec dieu (tome retour à dieu), il est dit que la mort est une libération pour l’âme et un retour à Dieu (ou au grand tout). Il faut se réjouir du départ d’un proche, car elle retourne chez elle.
      La tristesse de perdre un proche est naturelle et terrestre. Mais la connexion à l’âme qui n’est plus sur terre reste immortelle et toujours aussi forte à travers les vies.
      Aujourd’hui ton âme souhaite faire l’expérience de la terre, de ses joies et de ses peines, de ses lenteurs dans la co-création et dans ses différents niveaux d’énergies à basse fréquence. Puise en toi cette force divine et sens tes pieds bien à plat dans le sol.

  7. Martine 10 février 2012 à 11 h 58 min #

    Bonjour Sarah, Bonjour Maria,

    Votre vision est très intéressante Maria et vous avez bien fait de la partager, ce sont des moments, des instants rares ou peu fréquents et le fait de vivre, de rencontrer ces états, ces visions, ces aperçus, ne laisse pas sans attentions, sans interrogations. Pour moi aussi, je prends cela comme un message, un signe, une réponse. L’instant que vous venez de vivre et que vous décrivez, ne me laisse pas indifférente, je suis heureuse que vous ayez vécu cela.
    L’interprétation est personnelle, la réponse c’est l’émotion que l’on a au fond de soi, je crois.

    Sarah, j’aime toujours ce que tu écris ; Parler de la « mort » n’est pas facile et pourtant tu as la volonté, le coeur et l’énergie pour le faire. Tu l’abordes d’une façon agréable, simple et réconfortante.
    C’est vrai qu’il ne faut pas avoir peur. C’est vrai que le moment de la mort est choisi avant cette venue sur cette terre. Un éminent scientifique Georges Osorio donne des réponses scientifiques sur le sujet dans un de ses livres « Dans La Lumière De L’Éternité.

    Je vous souhaite l’Amour, la Joie et la Paix

    • Sarah 10 février 2012 à 15 h 51 min #

      j’aime partager la simplicité des mots et des visions qui sortent lorsque j’écris. Merci pour vos messages, ils me touchent.

  8. maria cristina 9 février 2012 à 10 h 12 min #

    bonjour,
    j aimerais vous faire partager ma derniere vision concernant la mort. D autres sphères m attirent depuis un moment déja.
    Il y a 2 jours, lors d une promenade avec ma chienne, je contemple la lune qui rayonne d un halo particulier en ce moment, et voici le spectacle merveilleux qu il m a été donné de voir : dans le ciel se dessinait un visage de nuages longs, ondulés et légers.
    2 petites étoiles symbolisaient les yeux et la lune était comme une perle posée entre 2 nuages qui composaient la bouche…
    il faut dire que je venais d avoir une conversation avec un ami a propos de la religion et je me sentais heureuse car je savais justes les paroles que j avais prononcées – m étant inspirées par DIEU -… et cette vision me réconfortait au delà de mes espérances. Puis, sortant du nuage qui formait le nez, un bras est sorti, grossissant comme pour se rapprocher de moi. Alors émue aux larmes, je tends moi aussi mon bras comme pour attraper cette main au bout de ce bras qui se tendait vers moi. Je dois dire que je me suis sentie un peu bete, juste après, avec mon bras tendu vers le ciel au beau milieu d un parking en pleine nuit…mais je garde cette vision comme un trèsor précieux au fond de mon coeur, comme un message me disant que je suis prete à renaitre, enfin, et que c est quand je veux. Merci de m avoir lue. Amour pour tous. cristina

    • Sarah 9 février 2012 à 12 h 54 min #

      Cristina, il ne s’agit pas d’une expérience de mort mais une expérience d’unité et de conscience modifiée. Tu as été à cet instant en plein émerveillement de la nature et de la vie sur terre. Tu as pu sentir une sensation d’omniprésence et de complétude. Tu as vécu l’unité !

  9. marie-line 27 décembre 2011 à 20 h 54 min #

    Intéressant,ma grand-mère m’avait téléphoner pour me dire au revoir,que c’été fini pour elle,je pense qu’elle se sentait partir,et m’a dit au revoir,du coup a l’heure qu’elle est décédée,une carte qu’elle m’avait expédié et tombée et je me suis dit,elle m’a fait un dernier au revoir,même si je pense qu’elle est toujours présente,une fois une copine est venue a la maison,y’a de cela 6mois,et s’est mise a pleurer et ma dit ta grand mère est ici,….cela m’a fait tout bizarre ,sans que cela me soit inattendue…voila,je voulais témoigner un peu,même si je suis hors sujet,lol,un peu

    • admin 28 décembre 2011 à 9 h 07 min #

      Lorsqu’on est proche de la mort, notre clarté et notre champ de vision s’élargissent afin de devenir medium (pour ceux qui sont en paix, et qui n’ont plus peur de leur mort). Ta grand-mère est en paix. Elle vient te voir de temps en temps. Bientôt elle ne reviendra plus. Elle partira plus loin. Et tu pourras être en paix toi aussi devant ta mort.

  10. grandtout 12 décembre 2011 à 8 h 50 min #

    Comme le dit Bert Hellinger, « La mort n’arrive jamais trop tôt »… L’âme doit aussi faire le deuil de son corps pour aller vers un autre…

  11. Samuel 10 décembre 2011 à 12 h 44 min #

    Bonjour, et bravo d’aborder un thème comme la mort !
    (qui fait peur à beaucoup de monde)

    A la question, choisit-on le moment se sa mort ?
    J’ai l’impression que tu réponds non … et oui.

    Car si le choix du moment est connu par notre âme, il y a bien des moments où nous sommes plus au moins connecté avec elle, non ?

    J’ai connu une personne très proche de moi, qui a annoncé que le moment était venu pour elle de partir (doux euphémisme pour dire mourir), et qui est partie une heure plus tard.

    C’est quoi ? De l’intuition ? Une décision ?

    Cette personne était en paix, c’était l’heure pour elle, donc je suis en paix avec ça aussi.

    Mais je reste quand même avec cette question.

    Au plaisir de te lire, et encore bravo pour ton site.

    Samuel

    • admin 10 décembre 2011 à 23 h 17 min #

      La mort fait en effet partie du chemin de la vie sur terre. cette personne à été lucide et a accepter sa mort et son passage à la fin de sa vie. la clarté de sa vision et son partage avec toi l a aidé à être en paix et sereine pour son départ. tu l as accompagné et guidé dans cette épreuve. elle t en saura toujours reconnaissance.
      parler de la mort est un sujet sensible car inconnu. ce passage peut faire peu pour certains, mais non pour toi.
      profite de cette avance pour guider les autres pendant ce passage.
      Merci pour ton partage.

Boutons Paypal par Blog Expert