Les animaux totems en Nouvelle Calédonie

4 Sep

Animal Totem Kanak

Et si vous pouviez partir en voyage, à la rencontre des animaux totems kanaks ?

 

Avant de rejoindre mon oncle médecin en tribu Kanak en Nouvelle-Calédonie, je me suis arrêtée en chemin au Sheraton de Bourail. La semaine précédente, j’ai partagé avec vous ma vidéo de Yoga improvisé au Sheraton.

Cette semaine, je vous emmène à la découverte des animaux totems Kanaks à Bourail.

 

La grande Case coutumière

En arrivant devant, j’ai été éblouie par le calme et la sérénité du lieu.

Je vous partage son côté mystique et ses magnifiques sculptures, qui représentent les animaux totems de ce lieu de cérémonie local.

Dans cette vidéo, je vous partage un lieu de cérémonie récent des Kanaks, juste devant l’entrée du Sheraton à Bourail, au Nord-Ouest de la Nouvelle-Calédonie : « Grande Case de Deva ».

 

Les animaux totems ou végétales

Vous pouvez ressentir la force de ces totems, gardiens de ce lieu sacré. Ils peuvent représenter les esprits animaux ou végétales.

Dans de nombreuses cultures autochtones, la puissance et la sagesse des animaux totems sont reconnus et mises en lumière. Ils deviennent de puissants alliés pour protéger un lieu et équilibrer ses énergies.

Vous pourrez voir sur cette vidéo les totems représentant les animaux comme la tortue, le dragon, ou l’escargot … ou encore des végétaux comme le tarot ou l’igname.

 

 

Les esprits de la nature et des ancêtres

Les Kanaks croient en la puissance des esprits de la nature et de la sagesse de leurs ancêtres.

J’ai assisté à quelques cérémonies en pleine nature avec quelques kanaks.

  • La nature nourrit, apaise et soigne les maux.
  • Grâce à elle et à ses esprits bienveillants, l’homme peut se nourrir et rester en bonne santé.
  • Ils ont un profond respect pour la nature et ils l’invoquent souvent pour les guider dans leur choix.

Ils ont souvent répété cette expression  : « La terre ne nous appartient pas, nous appartenons à la terre. » 

J’ai retrouvé cette même connexion à la nature chez les chamans Maoris. J’ai cette sensation que la Terre est vraiment sacrée chez les peuples autochtones et qu’ils ont conscience que nous sommes simplement des hôtes de la Terre, mais que nous ne l’appartenons pas.

 

Il n’existe pas de séparation entre le monde des vivants et des morts selon eux.

  • Les esprits des ancêtres sont donc très présents.
  • Ils les protègent et les guident à chaque nouvelle étape de leur vie.
  • Ils s’intègrent très souvent dans les sculptures.

Par exemple, ils offrent quelques feuilles de tabac et chaque première gorgée de bière à la Terre, en mémoire aux anciens.

 

Avez-vous aimé les sculptures de ces animaux totems de ce lieu de cérémonie Kanak ?

L'ajout de commentaire est fermé